Formation

Je suis traductrice diplômée avec sept années d’études en traduction et interprétariat. J’ai eu des très bons professeurs à l’Université Ricardo Palma (Pérou).  La plupart de mes professeurs étaient des femmes maîtrisant leur domaines d’enseignement et avec une expérience professionnelle au Pérou et à l’étranger. Je partage les mêmes convictions pour mes professeurs de l’Université de Kent (États-Unis), qui instauraient une organisation irréprochable et donnaient aux élèves un rythme constant de travail. L’évaluation était hebdomadaire afin de pérenniser les compétences acquises. J’ai obtenu de bonnes qualifications durant mon séjour dans cette université où j’ai eu l’ocassion de rencontrer des étudiants venus des horizons différents.

Après avoir acquis une expérience d’études et de travail principalement dans la langue anglaise, et dans ma quête de ne pas oublier la langue française, j’ai décidé de continuer mes études en Master en France. Par conséquent, j’ai choisi de suivre un programme proposant une spécialisation en localisation à l’Université de Strasbourg. C’était un projet en équipe ayant pour mission la localisation d’un logiciel de traduction assistée par ordinateur (TAO) qui m’a immergée de façon pratique dans le domaine de la localisation.  Cette expérience n’étant pas suffisante pour moi, j’ai également suivi une formation certifiante en localisation (traduction) de logiciels et de sites web (ingénierie, gestion de projets et terminologie). fut programme, organisé par The Institute of Localisation Professionals (TILP),  fut un programme complet en théorie et en pratique, en partie réalisée à distance et sur place, à Anvers / Antwerpen (Belgique). À ce propos, je remercie la contribution financière de l’agence de traduction Stoquart à Mons (Belgique) par l’intermédiaire de Monsieur Stoquart, qui a contribué à payer en partie ma formation, ainsi que l’Université de Strasbourg.

C’est à l’agence de traduction Stoquart que j’ai réalisé mon stage en tant que coordinatrice de projets de traduction. Je me suis occupée de la gestion globale des projets de traduction, de façon précise : la réception de la commande de traduction, la réception et l’analyse du matériel source, l’établissement du devis, la répartition du contenu aux traducteurs, la création de la fiche du projet, la réception du matériel cible et sa vérification, le contrôle de la qualité de la traduction, la livraison, la facturation et la clôture du projet, la mise à jour de la mémoire de traduction et le suivi.

Dans la continuité de ma formation en localisation, j’ai aussi obtenu une Certification en localisation de jeux vidéo, une formation organisée par le réputé Localisation Research Centre (Centre de recherche en localisation) de l’Université de Limerick (Irlande). Cette formation en localisation me semble intéressante pour la traduction et adaptation de jeux vidéo ludo-éducatifs.

Pour connaître mon expérience professionnelle, merci de suivre ce lien. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez obtenir la estimation d’un service linguistique, merci de me laisser un message via le formulaire ci-dessous.

 

Advertisements